Historique

C.R.R.I. 2000 (Conception Réalisation Réhabilitation de l’Immobilier) est l’émanation de G.E.B.T.P. (Groupement des Entrepreneurs du Bâtiment et des Travaux Publics).

L’association a été créée en 1957 par la volonté d’entrepreneurs du bâtiment et des travaux publics  du Pays de Montbéliard de mutualiser leurs moyens pour répondre à la forte demande de logements dans le cadre de l’expansion de Peugeot (pour rappel, la population de Montbéliard passe de 14 300 habitants en 1946 à 23 370 en 1962.). Elle a toujours été fortement attachée à l’histoire du Pays de Montbéliard, du Nord Franche-Comté et plus récemment du Sud Alsace.

CRRI 2000 a ainsi réalisé des immeubles dans les quartiers de la Chiffogne (1958), de Champvallon (1959), de la Montagne à Etupes et du Montanot à Audincourt (1962), de la Petite Hollande à Montbéliard (à partir de 1963), puis la couverture de la Lizaine en 1970, la zone industrielle d’Etupes, les centres commerciaux des Hexagones, des Alliés et Velotte, la maternité de Montbéliard, le nouveau quartier Pajol, de la Souaberie… et bien d’autres encore…

CRRI 2000 est également un acteur important du développement des zones d’activités Technoland et Technoland II avec la construction de nombreux bâtiments industriels.

CRRI 2000 s’est aussi développé dans le Sud Alsace avec la construction de maisons de santé ou de bâtiments tertiaires et industriels.

CRRI 2000 est une association certainement unique en France où les entreprises sont adhérentes et non actionnaires. Les résultats ne sont pas distribués sous forme de dividendes mais restent dans l’association au service de l’économie locale.

A ce jour, forte de 35 adhérents, CRRI 2000 représente une force vive pour l’emploi et une puissance économique favorable au Nord Franche-Comté et au Sud Alsace.  CRRI 2000 a toujours eu la vocation de rassembler les entreprises locales afin de répondre à des appels d’offres, de type public ou privé.

Cette dynamique est l’œuvre d’une équipe de 9 salariés reconnus pour leurs compétences et leur sérieux, répartis en un pôle administratif, un pôle études et un pôle conduite d’opérations, qui mène à bien une dizaine de chantiers par an.